Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg

Département des transports

URL: http://www.mt.public.lu/presse/discours/2007/03/29lux_autorouteferroviaire/index.html

Retour vers la page d'origine

Lucien Lux, Discours lors de l'inauguration de la circulation d'essai de l'autoroute ferroviaire Luxembourg - Perpignan, Bettembourg
29-03-2007

Monsieur le Ministre,
Monsieur l’Ambassadeur,
Messieurs les Députés,
Monsieur le Bourgmestre,
Messieurs les Présidents,
Messieurs les Directeurs,
Mesdames, Messieurs,

Le changement climatique a été à la une les dernières semaines. Il continuera de l’être, et ceci à juste titre. Une prise de conscience croissante des enjeux environnementaux, accompagnée d’une volonté politique et d’une action conséquentes, est indispensable pour mener à bien la lutte contre le réchauffement global. Prise de conscience non seulement des menaces qui se dessinent à l’horizon – sécheresses, inondations, tempêtes, hausse du niveau des océans et bien d’autres – mais aussi et surtout des chances, des opportunités, des bénéfices, de nature économique tout comme en matière de santé et de qualité de vie, que peuvent présenter des actions concrètes de lutte contre le changement climatique. L’autoroute ferroviaire Bettembourg - Perpignan en est une illustration parfaite et je dois dire que, en plus des racines que je retrouve ici à Bettembourg, ce projet me tient pour de maintes raisons beaucoup à cœur.

En adoptant lors du récent Conseil européen des objectifs ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2020, les Chefs d’Etat et de gouvernement ont en effet clairement affirmé que seule une approche intégrée en matière de climat et d’énergie permettra de répondre aux défis:

Faire de l'Europe une économie à haut rendement énergétique et à faible taux d'émission de gaz à effet de serre signifie à la fois

Ces trois éléments constitueront des avantages compétitifs incontournables à l’avenir.

Ceci vaut tout particulièrement pour le secteur des transports, un des premiers consommateurs de produits pétroliers. S’y ajoute que la majeure partie des transports de marchandises s’effectue par la route et que le transport est un élément vital de la prospérité économique.

En termes concrets, limiter les nuisances résultant des transports de marchandises passera inévitablement par des efforts conjoints

Les chemins de fer sont bien placés pour répondre tant aux demandes de leurs clients qu’à celles de la société qui exige une réduction des nuisances en matière de pollution de l’air, de bruit, d’insécurité routière. S’il est vrai que le chemin de fer ne peut aucunement prétendre convenir à tout type de demande de transport, il possède bien des avantages décisifs en matière de sécurité et de préservation de l’environnement.

En moyenne, le rail utilise l’énergie trois fois plus efficacement que la route, tout en permettant des vitesses élevées en toute sécurité.

Mais l’enjeu n’est pas seulement la qualité environnementale mais aussi l’efficacité économique.

C’est ici qu’entre en jeu la nouvelle autoroute ferroviaire qui conjugue l’optimisation du couple matériel roulant / exploitation, en s’appuyant sur les technologies les plus récentes. L’autoroute ferroviaire permet de conserver d’une manière efficace et intelligente la souplesse routière tout en utilisant le système ferroviaire sur une partie significative du parcours. Le nouveau produit ferroviaire a toutes les potentialités de répondre à la demande en alliant capacité de transport et vitesse commerciale à une prise en compte des aspects environnementaux, tout en étant parfaitement adapté aux conditions économiques du marché.

Le succès du rail et des opérateurs ferroviaires passe et passera par l’équation entre les défis de la sécurité et du bien-être des usagers et des cheminots d’un côté et par la nécessaire compétitivité de l’autre. Remettre en question cette balance, qui a été aussi à la base de la création de CFL-Cargo, autre instrument majeur du regain d’attractivité du rail, reviendra à remettre en cause l’avenir même de ce nouvel essor. Il faudra que chacun en soit bien conscient!

Le projet autoroute ferroviaire, la CFL-Cargo déjà mentionné, en passant par d’autres projets concrets d’intermodalité en gestation, tels CFL-Multimodal, constitueront la pièce-maîtresse du centre logistique Bettembourg, qui se trouve en plein essor.

Le Gouvernement a pris ses responsabilités en apportant un soutien financier de l’ordre de 6,5 millions euros au projet autoroute ferroviaire.

Monsieur le Ministre,
Mesdames, Messieurs,

Bien qu’il soit présentée comme complémentaire au transport conventionnel et au transport combiné, cette autoroute ferroviaire Bettembourg - le Boulou marque pour la France et le Luxembourg une nouvelle étape dans le transport de fret par voie ferrée.

Quelques jours seulement après la mémorable inauguration de la ligne à grande vitesse Est, j’ai de nouveau l’occasion de féliciter et de remercier tous ceux qui ont œuvré en faveur de la réalisation de l’autoroute ferroviaire Bettembourg - le Boulou en un laps de temps très réduit. Ce parfait exemple de la collaboration franco-luxembourgeoise à tous les niveaux est surtout le fruit de leur courage et de leur persévérance.

Je crois profondément à la réussite de ce nouveau moyen de transport performant et écologique commercialisé par la société Lorry-Rail et je lui souhaite bon rail!

Dernière mise à jour de cette page le 13-02-2014.
Copyright Département des transports

Retour vers la page d'origine