Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Informations et Actualités du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
 Recherche
 x Recherche
avancée
  Home | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
   toolmenu_corner   ImprimerEnvoyer à

> home > Actualités > Communiqués > Juin 2014 > Sécurité routière: Le nombre des accidents de la route est en régression sur les cinq premiers mois!

Sécurité routière: Le nombre des accidents de la route est en régression sur les cinq premiers mois!
04-06-2014

Vers le niveau supérieur

Il y a un peu plus d’un mois le Ministère du Développement Durable et des Infrastructures, la Sécurité Routière et la Police avaient lancé une campagne de prévention commune contre la vitesse excessive. Le mix parfait entre les compétences législatives, infrastructurelles, éducationnelles, informatives, préventives et répressives semble prendre. Aujourd’hui les responsables ont fait le bilan. Il est encourageant.

04securiteroutiere
(photo: Copyright Police Grand-Ducale)

La Secrétaire d’État à la Sécurité Intérieure, Francine Closener n’a pas caché que la sécurité routière est une priorité opérationnelle pour la Police, mais aussi une priorité politique pour le gouvernement :

« La sécurité routière est un droit légitime auquel doit pouvoir aspirer le citoyen, tout comme l’est la sécurité en général. Le sujet est d’autant plus important que les infractions en la matière ont un impact très négatif sur le sentiment de sécurité et que derrière chaque accident se cache un destin humain », a-t-elle affirmée pour rappeler que l’intention du gouvernement est de réduire, comme le demande la Commission Européenne, le nombre des victimes mortelles de la route, de moitié en dix ans, jusqu’en 2020.

Dans le cadre de ce projet la Police a un rôle primordial à jouer, aussi bien au niveau préventif, que répressif, dans la mesure où notamment la répression semble rester un moyen de lutte par excellence contre les comportements routiers délinquants.

En général la peur du gendarme prévaut toujours sur la peur de l’accident dans la perception de l’usager.

Dans cette optique Mme Closener se voit dans une obligation logique de mise à disposition des moyens nécessaires aux forces de l’ordre pour qu’elles puissent mettre en musique la politique de sécurité routière du gouvernement.

La stratégie de la Police mise depuis un certain temps déjà sur le renforcement des contrôles routiers, avec succès paraît-il, puisque l’augmentation de leur nombre est accompagnée d’une régression des accidents au cours des cinq premiers mois de l’année, par rapport à la période de référence 2013.

Le Directeur des Opérations et de la Prévention de la Police Grand-Ducale, Charles Hamen, a présenté différentes planches qui illustrent ce phénomène de manière flagrante, tout en mettant en garde contre un optimisme prématuré : nous n’avons même pas encore atteint le deuxième semestre de l’année.

Les résultats sont pourtant encourageants. La Police s’est engagée à maintenir son rythme de contrôle. L’arrivée prochaine de nouveaux moyens de mesure techniques aura un effet complémentaire, bénéfique au profit de l’action policière.

Par ailleurs la Police s’est dotée depuis un certain nombre d’années d’un système de géo- spatialisation des accidents, disponible pour toutes les unités de la Police, afin qu’elles puissent au mieux orienter leurs actions de contrôles concrètes.

François Bausch, Ministre du Développement Durable et des Infrastructures a remercié les partenaires de la campagne pour leur engagement. Il a lui aussi apprécié la formule gagnante entre législation, infrastructures, information/prévention et répression.

« La décision politique, l’information et le contrôle sur le terrain doivent se rejoindre », a-t-il précisé.

« La table ronde thématique qui s’est réunie en début d’année a identifié 26 mesures préventives, éducatives ou répressives à prendre. Je suis confiant que ces mesures pourront être réalisées avant la fin de l’année. Au niveau du dossier des radars automatiques j’entends déposer le projet de loi avant les vacances d’été. Le volet technique analysé par l’Administration des Ponts et Chaussées sera lui-aussi prêt pour cette même date. Un vote avant la fin de l’année serait donc possible et dès lors la mise en œuvre pratique pourrait se faire dès 2015. »

François Bausch a donc annoncé un calendrier assez précis.

La Sécurité Routière, représentée par sa Directrice Isabelle Medinger, apprécie le fait que d’un côté son sujet de prédilection ait été élevé au niveau de la priorité politique et que la sécurité routière soit désormais considérée comme un droit du citoyen.

« La présence de deux membres du gouvernement à cette conférence de presse est un autre signe encourageant. Pour nous il est important que le grand public soit correctement informé et qu’il comprenne et accepte les mesures qui seront prochainement adoptées. »

Isabelle Medinger a profité de l’occasion pour faire un appel à la relance de la « Charte Nationale de la Sécurité Routière », document signé depuis quelques années déjà, mais auquel il faudrait, en profitant de l’élan actuel insuffler une nouvelle vie.

Les statistiques de la Police sont consultables dans l’annexe téléchargeable ci-dessous.

(communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures, Département des transports)

Bookmark and Share

 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Liens internes
  * Présentation du bilan des accidents de la route 2013, de la campagne de sensibilisation «Les victimes des victimes. Levez le pied», et du nouveau guide «Passages pour piétons en agglomération» (22.04.2014))
   Liens externes
  * Interview (04.06.2014): François Bausch au sujet du projet de loi concernant les "radars fixes" "Les radars fixes ne seront pas des machines à sous"
   Téléchargements internes  Formats
  * Présentation "20140603-levez-le-pied" (source: Police grand-ducale)  (1342 Ko)

Haut de page

Copyright © Département des transports   Aspects légaux | Contact