Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg

Département des transports

URL: http://www.mt.public.lu/presse/communiques/2014/03/05_eclairage/index.html

Retour vers la page d'origine

François Bausch annonce une adaptation de l’éclairage sur le réseau autoroutier
05-03-2014

En date du 3 mars 2014, François Bausch a donné les premières précisions sur le projet d’effectuer une adaptation de l’éclairage sur le réseau autoroutier luxembourgeois. En effet, dans le mois à venir, suite à des études approfondies effectuées par l’Administration des ponts et chaussées relatives à la faisabilité et à la sécurité routière, seront prises les mesures suivantes: L’éteignement de l’illumination des tronçons de la section courante entre les échangeurs entre 0h00 et 06h00; et la mise hors service et le démontage de certains tronçons proposés (surtout A6 de la frontière belge jusqu’à Strassen et l’A13 de Schifflange à Bettembourg).

autoroute

En date du 3 mars 2014, le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch a donné les premières précisions sur le projet d’effectuer une adaptation de l’éclairage sur le réseau autoroutier luxembourgeois extlink.

En effet, dans le mois à venir, suite à des études approfondies effectuées par l’Administration des ponts et chaussées extlink relatives à la faisabilité et à la sécurité routière, seront prises les mesures suivantes:

a) L’éteignement de l’illumination des tronçons de la section courante entre les échangeurs (entre distance >3 km) entre 0h00 et 06h00 à l’exception des échangeurs, des contournements, bretelles, croix, aires... (sections à risque);

b) La mise hors service et le démontage de certains tronçons proposés (surtout A6 de la frontière belge jusqu’à Strassen et l’A13 de Schifflange à Bettembourg).

Les motivations premières sont:

S'y ajoute que bon nombre de candélabres ont entretemps dépassé la durée de vie garantie (30 ans) et devraient être remplacés. En effet, plus de 595 candélabres avec 727 luminaires pourront être démontés définitivement au lieu d’être échangés. Ceci revient à des économies d’un ordre de grandeur de 750.000€.

Dans une deuxième phase, les candélabres vétustes, mais indispensables pour garantir la sécurité routière seront à remplacer de préférence par des luminaires à faible puissance (LED). Afin d'évaluer l'efficacité et la longévité de nouveaux systèmes d’éclairage, l’Administration des Ponts et chaussées lancera deux projets pilotes de faible envergure sur les aires de service.

Par ailleurs, les sections du réseau autoroutier construites à partir des années 1990, telle que l’autoroute de Trêves (A1 entre Munsbach et la frontière allemande), la liaison avec la Sarre (A13 entre Hellange et Schengen) ainsi que la route du Nord (A7 entre Colmar-Berg et Lorentzweiler) n’ont jamais disposé d’un éclairage continu. En effet, des études démontrant un lien direct entre l’accidentologie et un éclairage continu sur les autoroutes ne sont pas connues. Dans cette logique, nos pays avoisinants (France, Allemagne) disposent depuis longtemps de programmes d'économie comparables. Même la Belgique, seul pays de l’UE disposant d’un éclairage continue sur son réseau autoroutier, mène actuellement des réflexions dans ce sens.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures

Bookmark and Share

Dernière mise à jour de cette page le 05-03-2014.
Copyright Département des transports

Retour vers la page d'origine