Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg

Département des transports

URL: http://www.mt.public.lu/presse/actualite/2012/06/12_acoustique_IF/index.html

Retour vers la page d'origine

Présentation des mesures de protection acoustique apportées à l'infrastructure ferroviaire
12-06-2012

En date du 12 juin 2012, les ministres du Développement durable et des Infrastructures, Claude Wiseler et Marco Schank, ont présenté un ensemble de mesures de protection acoustique apportées aux infrastructures et au matériel ferroviaire luxembourgeois en collaboration étroite avec les CFL.

Marco Schank, Alex Kremer, Claude Wiseler, Jeannot Poeker, David GlodAprès une introduction par le directeur général des CFL, Alex Kremer, le ministre Schank a expliqué qu'une directive européenne, transposée en droit luxembourgeois en 2006, vise à établir une approche commune des États membres pour la réduction du bruit dans l'environnement. Elle repose sur trois piliers:

En fait, le premier plan d'action contre le bruit des chemins de fer a été établi en 2009. Selon Claude Wiseler, le but était de trouver des solutions de réduction de bruit à la source, solutions par ailleurs économiques et efficaces. Actuellement, dans un projet européen, des freins nommés LL sont actuellement testés en vue de leur certification. L'équipement rétroactif des wagons marchandises très bruyants par ces freins spéciaux semble être une des mesures les plus efficaces.

En deuxième lieu, le gouvernement et les CFL font des efforts considérables en ce qui concerne la mise en place d'infrastructures de protection (écrans antibruit, parements antibruit), harmonieusement intégrées dans l'environnement naturel. Le premier plan d'action identifie un certain nombre des zones prioritaires sur la voie de Luxembourg vers Esch-sur-Alzette.

Finalement, l'identification de façades de maisons très exposées au bruit et leur isolement acoustique permettra aux habitants de vivre dans un milieu acoustique acceptable à l'intérieur. Un projet est en voie d'instance pour la zone de l'aéroport.

Selon le ministre Wiseler, un certain nombre de projets-pilotes sont en cours, comme le site de l'arrêt de Noertzange, actuellement en rénovation, avec la mise en place parallèle d'écrans antibruit et la pose d'amortisseurs de rail. Le coût de ce projet-pilote a été évalué à environ 4 millions d'euros.

À Esch-sur-Alzette, les travaux de modernisation apportés au viaduc (remplacement de la fixation directe du rail par une voie ballastée) ont été complétés par un mur antibruit "Snake", d'un coût d'environ 1,5 millions d'euros.

Parallèlement, des écrans acoustiques ont été édifiés le long de nombreux sites et arrêts: "Op der Biff" à côté de Bascharage, à Bascharage-Sanem, à Dippach-Reckange et à Hollerich. En complément, les CFL ont mis en place des programmes de meulage acoustique (diminution des nuisances sonores du contact rail-roue) et de graisseurs de rail biodégradables (diminution des tonalités aiguës).

La 2e phase des cartographies stratégiques, concernant les grands axes routiers et les lignes ferroviaires dépassant les 30.000 passages de train annuels, devrait être achevée fin 2012.

Source: www.gouvernement.lu

Dernière mise à jour de cette page le 13-02-2014.
Copyright Département des transports

Retour vers la page d'origine