Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg

Département des transports

URL: http://www.mt.public.lu/presse/actualite/2010/10/21_accord_pont/index.html

Retour vers la page d'origine

Claude Wiseler et Peter Ramsauer ont signé un accord portant sur la construction et l’entretien du pont reliant Grevenmacher avec Wellen
21-10-2010

Le 21 octobre 2010, Claude Wiseler, ministre du Développement durable et des Infrastructures, et Peter Ramsauer, ministre fédéral allemand des Transports, de la Construction et du Développement urbain, ont procédé à la signature d’un accord pour la construction et l’entretien du pont frontalier reliant le centre de Grevenmacher au Luxembourg avec la localité de Wellen, située sur le territoire de la République fédérale d'Allemagne.

Signature de la convention relative au pont frontalier Grevemacher-WellenUne coopération étroite entre autorités allemandes et luxembourgeoises

C’est en traversant la région mosellane à bord du bateau MS "Marie-Astrid" que Claude Wiseler et Peter Ramsauer ont procédé à la signature de l’accord qui réglera les questions à la fois techniques, juridiques, fiscales et financières liées à la construction du pont entre Wellen et Grevenmacher. "Cette signature a permis de sceller l’étroite coopération entre les autorités allemandes et luxembourgeoises", s’est félicité Claude Wiseler qui a précisé que la collaboration s’est déroulée "dans une atmosphère très constructive permettant de régler ensemble les problèmes en empruntant le chemin le plus court".

Un pont important à portée symbolique

Claude Wiseler et Peter Ramsauer ont successivement mis en exergue la portée symbolique du pont qui s'étend du territoire de la République fédérale d'Allemagne au territoire du Luxembourg, en passant au-dessus de la Moselle, qui coule à travers le territoire géré en commun. Tandis que Claude Wiseler, a jugé que "le pont permet de relier symboliquement et physiquement les citoyens luxembourgeois et allemand", Peter Ramsauer a expliqué que les ponts sont des constructions "permettent de transcender les frontières, les fleuves et les montagnes".

Claude Wiseler et Peter RamsauerLe pont frontalier reliant Grevenmacher avec Wellen revêt, selon le ministre du Développement durable et des Infrastructures, Claude Wiseler, également une importance géographique majeure "puisqu’il constitue une artère de transit centrale entre Grand-Duché de Luxembourg et l’Allemagne, qui est actuellement empruntée par quelque 15.000 automobilistes, ce qui correspond à une augmentation de transit de 60% sur les 10 dernières années".

Caractéristiques techniques du pont entre Grevenmacher et Wellen

Georges Molitor, directeur de la Direction des ponts et chaussées du ministère du Développement durable et des Infrastructures, a ensuite détaillé les principales caractéristiques techniques du pont en précisant que l’élaboration de l’ébauche du nouveau pont, dont la planification et l’exécution incomberont au Luxembourg, a été réalisée en concertation étroite avec les autorités allemandes. Il a également expliqué que les autorités luxembourgeoises et allemandes ont écarté après un examen détaillé la possibilité de maintenir le pont actuel qui a été construit en 1955. Pour des raisons à la fois techniques et économiques, les autorités des deux pays ont opté pour la construction d’un nouveau pont qui sera construit à côté de Claude Wiseler et Peter Ramsauerl'ancien pont frontalier à Grevenmacher. Pour éviter des entraves à la circulation, l'ancien pont sera démoli et le nouvel ouvrage d'art sera mis en place par poussage.

Le nouveau pont d’une longueur de 215 mètres va relier la route fédérale allemande B 419 et la route nationale luxembourgeoise N10 entre Wellen et Grevenmacher.

Le coût total de la construction est évalué à 16,5 millions d’euros, dont 70% des frais seront couvertes par le Luxembourg et 30% par l’Allemagne. Le coût global pour chaque État est calculé en fonction de la longueur du pont qui est situé sur le territoire national de l’État concerné; s’y ajoute le coût de la moitié de la longueur qui est situé sur le territoire géré en commun (condominium).

Les travaux de construction, d’une durée de 2 ans, devront être achevés en 2012.

source: Service Information et Presse (S.I.P.)

Dernière mise à jour de cette page le 13-02-2014.
Copyright Département des transports

Retour vers la page d'origine