Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg

Département des transports

URL: http://www.mt.public.lu/presse/actualite/2010/10/15_conseil/index.html

Retour vers la page d'origine

Claude Wiseler au Conseil des ministres des Transports de l'UE à Luxembourg
15-10-2010

Le 15 octobre 2010, Claude Wiseler, ministre du Développement durable et des Infrastructures, a participé au Conseil des ministres des Transports de l’Union européenne qui s’est tenu à Luxembourg.

Les deux dossiers phares de cette rencontre ministérielle ont porté sur la taxation des poids lourds (la directive dite eurovignette) et la politique européenne des transports pour la décennie à venir.

Directive du Parlement européen et du Conseil modifiant la directive 1999/62/CE relative à la taxation des poids lourds pour l'utilisation de certaines infrastructures

Les ministres ont réussi à dégager ce matin un accord politique sur la proposition de directive dite eurovignette.

L’objet de la proposition consiste à élargir les opportunités pour les États membres à faire payer les poids lourds de plus de 12 tonnes, le cas échéant de plus de 3,5 tonnes, pour les nuisances sonores et de pollution de l’air qu’ils produisent. Il s’agit donc d’une application concrète du principe du pollueur payeur.

La nouvelle directive permettra en outre de varier les redevances en fonction du trafic afin de mieux gérer le problème de la congestion aux heures de pointe. Les mesures qui ont été retenues ne sont pas d’application immédiate, mais sont des outils qui pourront être déployés à moyen terme dans les États membres qui en décident ainsi.

La stratégie et l’avenir des transports 2011 - 2020

Les ministres des Transports ont eu l’occasion de débattre de la voie sur laquelle devrait s’engager la politique européenne des transports dans les dix prochaines années.

La Commission européenne prévoit d’élaborer un nouveau livre blanc sur les transports couvrant la période 2011 à 2020.

Le Luxembourg a réitéré dans son intervention les éléments qui lui semblent essentiels pour gérer avec succès les multiples défis liés à la mobilité européenne. Claude Wiseler a insisté notamment sur la nécessité d’internaliser davantage les coûts externes afin de mettre les différents modes de transport sur un pied d’égalité et a confirmé l’attachement du Luxembourg au concept du report modal en faveur du transport ferroviaire. La sécurité routière, et dans ce contexte plus spécifiquement la situation des personnes vulnérables, ainsi que la prise en compte des aspects sociaux sont deux autres soucis auxquels le Luxembourg a attaché une importance particulière.

Source: www.gouvernement.lu

Dernière mise à jour de cette page le 13-02-2014.
Copyright Département des transports

Retour vers la page d'origine