Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg

Département des transports

URL: http://www.mt.public.lu/presse/actualite/2010/09/17_visite_ministre_oekofoire/index.html

Retour vers la page d'origine

Claude Wiseler et Marco Schank à l’ouverture de la 22e Oeko-foire
17-09-2010

Le 17 septembre 2010, Claude Wiseler, ministre du Développement durable et des Infrastructures et Marco Schank, ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures, en présence de Blanche Weber du Mouvement écologique, ont donné le coup d’envoi de la 22e Oeko-foire. Celle-ci a eu lieu du 17 au 19 septembre à la Luxexpo au Kirchberg.

L’ouverture de la foire écologique était l’occasion pour le ministre Marco Schank d’ébaucher les grandes priorités pour l’année à venir.

La protection du climat

La première grande priorité pour le ministre Marco Schank sera la protection du climat. Il a mis en évidence le rôle qui incombe au partenariat pour l’environnement et le climat dans l’élaboration du 2e plan d’action national de réduction des émissions de CO2, lequel devrait être achevé au milieu de l’année 2011. Il a, en outre, rappelé que quatre groupes de travail - Urbanisme, logement et bâtiments; Mobilité, énergie et écotechnologies; Biodiversité, forêt, eau; Agriculture - ont été constitués afin de livrer des propositions pour le 2e plan d’action national de réduction des émissions de CO2.

A l’échelon local, il importe selon Marco Schank de promouvoir le pacte climat entre l’Etat et les communes. A l’échelon international, et malgré le bilan décevant du sommet de Copenhague sur le climat, il faudra poursuivre les efforts pour parvenir à un accord international de lutte contre le réchauffement climatique. "Nous ne somme pas résignés", a-t-il averti en ajoutant que "nos attentes pour Cancun sont modérées". Il a toutefois précisé que l’UE est toujours déterminée à réduire de 20% les émissions de CO2 d'ici 2020, voire de 30% en cas d'accord international. Et d’ajouter que "le Luxembourg veut et devra faire des efforts supplémentaires pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre."

Après des années marquées par des hausses successives (1998-2005) des émissions de gaz à effet de serre, le Luxembourg a pu enregistrer pour la première fois après 2005 une réduction des émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 10%, malgré une croissance démographique de 30%. Pour le ministre Marco Schank, le recul enregistré est en grande partie dû à une panoplie de mesures qui ont été prises par le gouvernement pour favoriser des comportements moins énergivores.

La mobilité

Le développement des transports publics est également prioritaire pour Marco Schank. "Le tram fait partie intégrante de cette priorité", a-t-il enchaîné en arguant qu’il "constitue un élément central et indispensable d’un réseau performant de transports publics". Le ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures a précisé que les sommes qui sont investis pour développer le réseau des transports publics sont en progression constante. Pour illustrer l’évolution des moyens budgétaires alloués aux transports publics, il a rappelé que le montant des budgets qui était de 138,4 millions en 2000 est passé en 2009 à 330,9 millions d’euros, pour atteindre 346 millions d’euros en 2011.

L’aménagement du territoire

Dans l’analyse de Marco Schank, une priorité revient également à l’aménagement du territoire. Il s’agira tout d’abord, pour le ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures de finaliser les plans sectoriels primaires en cours.

Le logement

Parmi les priorités qui ont été abordées par Marco Schank figurait également le logement. Marco Schank a souligné qu’il veut poursuivre "une politique intégrative du logement qui soit en accord avec les principes du développement durable". A titre d’exemple, il a cité divers projets-pilotes qui sont lancés au Luxembourg comme par exemple la cité du futur à Dudelange, le projet éco-Manertchen à Echternach, le projet "Abweiler denkt No-halteg" de la commune de Bettembourg; le projet de revalorisation des friches industrielles à Wiltz, le projet Hohpels à Oberpallen et le projet de construction et de rénovation à Fentange.

La protection de la nature et la biodiversité

Abordant la protection de la nature et la biodiversité, qui est la 5ème priorité du gouvernement, Marco Schank a d’emblée souligné que 90 % des objectifs inscrits dans la déclaration gouvernementale ont été entamés. A titre d’exemple, il a cité la réalisation d’un cadastre des biotopes qui sera finalisé en 2010, et le projet pour une loi sur la protection de la nature qui sera achevé en octobre 2010.

source: www.gouvernement.lu

Dernière mise à jour de cette page le 13-02-2014.
Copyright Département des transports

Retour vers la page d'origine