Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Informations et Actualités du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg
 Recherche
 x Recherche
avancée
  Home | Nouveautés | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
   toolmenu_corner   ImprimerEnvoyer à

> home > Actualités > Articles > Septembre 2009 > Le Ministère du Développement durable et des Infrastructures s'est présenté lors de la 22e Oekofoire

Le Ministère du Développement durable et des Infrastructures s'est présenté lors de la 22e Oekofoire
21-09-2009

Vers le niveau supérieur

Impression du stand MDDI Oekofoire 2009Du 18 au 20 septembre à l’Oekofoire, le stand du nouvellement créé Ministère du Développement durable et des Infrastructures a présenté ses 4 départements, à savoir celui de l’aménagement du territoire, de l’environnement, des transports, et celui des travaux publics, En outre, un organigramme renseignait les visiteurs sur la future structure du Ministère.

Claude Wiseler et Marco Schank donnent le coup d'envoi de la foire écologique

Le 18 septembre 2009, Claude Wiseler et Marco Schank ont donné le coup d’envoi de la 21ème Oeko-Foire qui se déroule du 18 au 20 septembre 2009, à la Luxexpo au Kirchberg. La foire qui attire plus de 190 exposants est organisée par le Mouvement écologique et l’ "OekoZenter Lëtzebuerg" sous le patronage du ministre du Développement durable et des Infrastructures.

L’ouverture de la foire écologique était, tout d’abord, l’occasion pour Claude Wiseler d’exposer les motifs qui ont conduit le gouvernement à créer un grand ministère du Développement durable et des Infrastructures qui inclut quatre anciens ministères au sein d’un département, à savoir l'aménagement du territoire, l'environnement, les transports et les travaux publics.

Claude Wiseler a expliqué que "la concentration des compétences qui résulte de cette fusion", permettra d’apporter de meilleures solutions "aux champs de tensions qui marquent les politiques qui gravitent autour du développement durable et des infrastructures". Dans son analyse, la concentration à la fois de la responsabilité politique et des instruments rassemblés entre les mains des deux ministres, Claude Wiseler et Marco Schank, "devrait également assurer une plus grande cohérence des politiques et accélérer la prise de décision".

Six grandes priorités pour les mois à venir

M. Claude Wiseler, MinistreDans une deuxième phase, Claude Wiseler a esquissé les principales priorités des mois à venir. A commencer, par la problématique du changement climatique, qui constitue d’après le ministre "l’un des plus grands défis auxquels le Luxembourg et le monde seront confrontés". Claude Wiseler a estimé "que le gouvernement doit tout mettre en œuvre pour que la conférence de Copenhague sur le changement climatique soit couronné de succès". Il a annoncé dans ce contexte l’organisation d’un débat à la chambre des députés ainsi que l’élaboration d’un plan d’action national".

La simplification administrative est d’après, Claude Wiseler, non seulement un défi à relever dans le cadre du développement durable, mais également par tous les ministères. "L’objectif n’est pas d’éliminer des critères, mais d’apporter plus de transparence, en harmonisant les textes législatifs, en coordonnant davantage les procédures et en fixant clairement les délais", a expliqué Claude Wiseler en ajoutant que l’initiative devrait se solder par "une grande acceptance de la part des citoyens".

Parmi les priorités qui ont été abordées par Claude Wiseler figurait également la mobilité. Le ministre a souligné dans ce contexte que la politique des transports "s’inscrira dans la continuité de la législature précédente" afin de promouvoir "un transport public performant", basé sur une stratégie combinée de la chaîne du transport qui devra fonctionner en continuité.

Enfin, Claude Wiseler a également cité l’aménagement du territoire, le développement durable et l’efficience énergétique comme faisant partie des priorités des mois à venir. En ce qui concerne l’aménagement du territoire, Claude Wiseler a mis en évidence le rôle qui incombe aux plans sectoriels, tout en soulignant qu’il s’agit "d’instruments indispensables pour mener une politique crédible".

M. Marco Schank, ministre déléguéLe discours de Claude Wiseler fut suivi d’une intervention du ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures, Marco Schank, qui a surtout mis en exergue le rôle des communes dans la mise en œuvre des politiques du développement durable.

Le stand du Ministère du Développement durable et des Infrastructures

Le stand du nouvellement créé Ministère du Développement durable et des Infrastructures a présenté ses 4 départements, à savoir celui de l’aménagement du territoire, de l’environnement, des transports, et celui des travaux publics, En outre, un organigramme renseignait les visiteurs sur la future structure du Ministère.

Organisation du MDDI avec ses 4 départements

Au centre du stand, une pyramide montrait les 18 objectifs de qualité définis dans l’avant-projet du plan national pour un développement durable. La structure ainsi que le contenu de ce plan étaient expliqués aux visiteurs.

pyramide des 18 objectifs de qualité définis dans l’avant-projet du plan national pour un développement durable

En outre, des questionnaires au sujet des tendances non durables pouvaient servir de préliminaires à la consultation publique au sujet de l’avant-plan, prévue pour cet automne 2009.

  • Le département de l’environnement renseignait également sur sa politique en matière de protection du climat et de protection de la nature.
  • Le département des travaux publics, quant à lui, avait choisi de présenter un projet modèle en matière de construction durable : en effet, l’Atert-Lycée à Redange se distingue non seulement par un concept énergétique inédit au Luxembourg, mais également par le confort maximal qu’il offre à ses utilisateurs.
  • Le département des transports mettait en exergue le projet du tram pour la ville de Luxembourg : une idée simple pour concilier transport et qualité de vie.
  • La partie du stand réservée au département de l’aménagement du territoire, enfin, opposait les défis - les tendances de l’évolution spatiale -, ses réponses - l’organisation spatiale préconisée - et la mise en œuvre de cette organisation spatiale par des instruments nationaux et européens.

(crédit photos: MDdI, SIP/Charles Caratini)


 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Liens externes
  * Claude Wiseler, Discours prononcé à l'occasion de l'ouverture de la foire écologique
  * Marco Schank, Discours à l'occasion de l'ouverture de la foire écologique 2009
   Téléchargements internes  Formats
  * Organisation du MDDI avec ses 4 départements  PDF (716 Ko)
  * Le tram, une idée simple pour concilier mobilité et qualité de vie  PDF (885 Ko)
  * Prisma der 18 Nachhaltigkeitsziele  DOC (55 Ko)

Haut de page

Copyright © Département des transports   Aspects légaux | Contact