Le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg

Département des transports

URL: http://www.mt.public.lu/planification_mobilite/2etudes_et_concepts/concept_bus_national/index.html

Retour vers la page d'origine

Le concept bus national

Au niveau national et transfrontalier, le bus doit jouer un rôle complémentaire à celui du train, d’autant qu’il constitue le moyen de transport en commun le plus utilisé. Il peut fonctionner comme moyen d’accès au train ou remplacer ce dernier dans les corridors où le chemin de fer n’est pas présent.

Dans cette optique, un concept est élaboré qui permet une optimisation du réseau des transports en commun à court et moyen terme. Cette réorganisation du bus fait également partie intégrante de la stratégie « MoDu ».

Photo voie bus

Ce nouveau concept bus a pour but d’améliorer l’accessibilité, de réduire les temps de parcours moyens et de permettre une mise en œuvre plus efficace des ressources existantes.

Pour ce faire, l’exploitation future des transports publics prend appui sur le réseau ferroviaire. Les transports par rail offrent, en effet, une rapidité, un confort et une pérennité sans pareille. Ce faisant, la stratégie « MoDu » vise prioritairement, et dès que les infrastructures et les capacités le permettront, un rabattement des autobus vers le train. Ainsi, dans les régions desservies par des infrastructures ferroviaires adéquates, les autobus locaux ou intercommunaux assureront un accès direct vers les gares les plus proches.

Concept bus

En revanche, les régions qui se situent plus à l’écart des axes ferroviaires seront pourvues de lignes de bus express desservant directement les principaux pôles. Tout comme pour le train, ces lignes de bus express auront pour priorité d’assurer une fonction de liaison, et non une fonction de ramassage régional, afin de rester compétitives en termes de temps par rapport à la voiture individuelle.

Au niveau de l’agglomération de la Ville de Luxembourg, de nouveaux pôles d’échange sont prévus en périphérie de la capitale en vue d’offrir un changement aisé et attractif de mode de transport ; ils permettront également une meilleure répartition des flux de voyageurs. Les corridors de bus express auront pour terminus ces pôles d’échange proches du centre-ville.

Des points d’échange bus qui assureront des liaisons efficaces entre différentes lignes de bus verront aussi le jour en dehors de l’agglomération de la Ville de Luxembourg, tels qu’à Quatre-Vents, Junglinster ou Moutfort, afin d’augmenter l’attractivité des transports publics.

Il est également nécessaire de densifier davantage les transports publics transfrontaliers en suivant le modèle du futur concept d’exploitation national, c’est-à-dire en redirigeant prioritairement les navetteurs vers le rail, tout en proposant des solutions rapides et efficaces par bus là où les infrastructures ferroviaires sont inexistantes.

En ce qui concerne le problème des offres surdimensionnées et des courses à vide, force est de constater que de nombreuses lignes ne sont pas ou peu sollicitées par les usagers, surtout en dehors des heures de pointe. Ces courses ne sont donc pas rentables d’un point de vue économique et écologique. Il s’avère ainsi nécessaire de distinguer à l’avenir une offre de trafic de ligne d’une offre de trafic à la demande selon l’heure et la région. Les transports à la demande suivant un tracé donné sont à favoriser par rapport à ceux s’effectuant de porte à porte. En raison de leur flexibilité et de leur complémentarité avec d’autres modes de transport, ils assurent une plus grande économicité globale de l’offre.

En résumé, les transports publics du Grand-Duché doivent répondre aux exigences suivantes : toute agglomération est censée avoir accès aux transports en commun et se situer à moins de 20 minutes d’une ligne express vers l’un des trois plus grands pôles urbains du Luxembourg. Par conséquent, le concept d’exploitation a été établi de façon à répondre à ces exigences, en distinguant notamment entre les bus qui ont pour objectif de diriger les navetteurs vers le rail, et les bus express desservant les axes dépourvus de train.Tout comme pour le train, la réorganisation et l’évolution du concept bus sont couplées à des mesures infrastructurelles permettant son fonctionnement mais également la priorisation des transports en commun routiers.

Dernière mise à jour de cette page le 18-03-2014.
Copyright Département des transports

Retour vers la page d'origine